172, boulevard Notre-Dame, Clermont | 418 439-3947 | Heures d'ouverture : du lundi au vendredi de 8 h à 12 h et de 13 h à 16 h

UN SCÉNARIO À TROIS CASERNES POUR LA MRC DE CHARLEVOIX-EST

Le conseil des maires de la MRC de Charlevoix-Est a tranché, l’équipe de sauvetage d’urgence hors route en milieu isolé se déploiera sur tout le territoire (en territoires non organisés et en territoires municipalisés) à partir de trois casernes, soit celles de Saint-Siméon, de La Malbaie (secteur centre-ville) et de Notre‑Dame-des-Monts (voir la carte jointe). Ces trois casernes seront notamment équipées de motoneiges, de traîneaux, de harnais et d’autre matériel de sauvetage. De plus, les pompiers y œuvrant seront formés pour ce type de sauvetage.

« Le déploiement en sauvetage d’urgence en milieu isolé se fera un peu à l’image de celui en sécurité incendie où les casernes les plus proches interviennent nonobstant le territoire auquel elles appartiennent via des ententes d’entraide intermunicipales », a mentionné la préfet de la MRC, Mme Odile Comeau.

Les différents secteurs en territoires non organisés seront desservis par les casernes les plus à même de les atteindre le plus rapidement.

Une demande d’aide financière sera déposée au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation dans le volet 4 au Fonds régions et ruralité pour l’achat d’équipement.

La Sûreté du Québec et la section locale de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec (CTAQ) seront rencontrées pour l’établissement du protocole local d’intervention d’urgence (PLIU) puisqu’elles en feront nécessairement partie.

Un peu plus tôt cette année, la MRC avait octroyé un mandat à la firme Prudent Groupe Conseil pour l’organisation du sauvetage d’urgence hors route en milieu isolé. « Un rapport a été déposé, il contenait trois scénarios, mais le conseil des maires a toutefois tenu à mandater son comité de sécurité incendie, formé du préventionniste de la MRC et des directeurs des services de sécurité incendie des municipalités, pour travailler à une version optimale d’un des scénarios proposés, qui collerait davantage à la réalité de la région, sans toutefois compromettre la sécurité et la légitimité de l’équipe comme le proposait le consultant », a spécifié madame Comeau.

La coordination sera assurée par chaque caserne concernée, et ce, en collaboration avec les équipes en place. L’implication de la SÉPAQ, pour le territoire du Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie souvent visité par l’équipe régionale de la MRC, et celle des ZEC et pourvoiries reste à définir. « On sait déjà cependant que la nature des interventions dans le Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie sera revue afin d’orienter les déplacements de l’équipe pour des sauvetages où la vie ou la santé de la victime est en danger plutôt que pour l’évacuation d’un randonneur avec une entorse à la cheville ou un orteil cassé », a conclu la préfet.

Tiré du communiqué CP-24-11-2021(195), MRC de Charlevoix-Est