172, boulevard Notre-Dame, Clermont | 418 439-3947 | Heures d'ouverture : du lundi au vendredi de 8 h à 12 h et de 13 h à 16 h

Voir grand pour l’Aéroport de Charlevoix!

Plus d’une cinquantaine de personnes, représentants divers milieux, dont le développement régional et économique, le tourisme, le transport et surtout l’entrepreneuriat, ont participé, mardi dernier en après-midi à Saint-Irénée, au Sommet sur le développement de l’Aéroport de Charlevoix initié par la MRC de Charlevoix-Est, en collaboration avec la députée de Charlevoix–Côte-de-Beaupré et adjointe du ministre des Finances,
Mme Émilie Foster.

Cette consultation avait été organisée pour entendre la voix des acteurs du milieu, connaître leurs opinions et recueillir des indications importantes pour poursuivre le développement de l’Aéroport.

LE SOMMET EN BREF :

Pour mettre en perspective le développement de l’Aéroport de Charlevoix, les coorganisateurs avaient sollicité plusieurs experts du domaine de l’aviation dont M. Dany Gagnon de Chrono Aviation qui a ouvert la discussion en livrant son point de vue sur le potentiel de l’Aéroport. Un panel d’experts composé de Mme Chantal Duchesne, directrice générale de l’Aéroport de Mont‑Joli, M. Jean-François Ouellet, directeur général de l’Aéroport de Sherbrooke, et M. Serge Larivière, directeur général de l’Aéroport international de Mont-Tremblant, ont partagé avec les participants du Sommet leurs expertises et leurs idées pour le développement de l’Aéroport de Charlevoix, connu dans le domaine sous le nom de Charlevoix CYML.

Le Sommet a culminé avec la tenue de groupes de discussion où tous les intervenants gouvernementaux et régionaux étaient invités à partager leur point de vue et leurs visions pour l’Aéroport de Charlevoix, le tout suivi d’une plénière. 

LES CONCLUSIONS DU SOMMET :

Aux termes de cette journée, nous pouvons, entre autres, tirer les conclusions suivantes :

  • L’Aéroport de Charlevoix est une infrastructure de qualité qui est méconnue de la population et sous-utilisée. La région serait gagnante à s’approprier cette infrastructure qui lui appartient;
  • L’Aéroport de Charlevoix doit s’imbriquer davantage dans l’offre touristique de la région en définissant une stratégie de marketing, en étant plus visible et en connaissant beaucoup mieux les marchés cibles;
  • Le prolongement de la piste et un centre de dédouanement seront nécessaires afin de développer le potentiel de l’Aéroport de Charlevoix;
  • La concertation régionale, qui a débuté hier, doit mener à la création d’un comité de travail permanent sur le développement de l’Aéroport.

« Tout était sur la table, nous étions ouverts à toutes les suggestions et tous les commentaires. Nous avons consulté les acteurs locaux à visière baissée. Aux termes de cet exercice, nous sommes extrêmement satisfaits de la participation de l’ensemble des acteurs économiques de la région. Le son de cloche que nous avons entendu est le suivant : Travaillons ensemble pour utiliser ce joyau, moteur de développement économique, à son plein potentiel. C’est pourquoi nous mettrons très rapidement sur pied un comité de travail régional sur l’Aéroport de Charlevoix », mentionne le préfet de la MRC de Charlevoix‑Est, M. Sylvain Tremblay.

« La région de Charlevoix est en plein essor. Avec l’arrivée du Club Med qui visera à propulser l’offre touristique et la venue du nouveau programme PADAR, un sommet sur l’Aéroport de Charlevoix s’avérait utile pour mieux cerner les multiples possibilités de développement de cette infrastructure régionale. Tous les acteurs ont répondu à l’appel et cet exercice fut favorable pour prendre en compte le plein potentiel que l’Aéroport de Charlevoix peut offrir à la population. Je tiens à remercier la MRC de Charlevoix-Est pour sa collaboration, la MRC de Charlevoix, les panélistes et tous les participants pour le partage de leurs expertises », a indiqué la députée de Charlevoix–Côte-de-Beaupré, Mme Émilie Foster.